Le Crépuscule des vieux, Les chroniques de Tahiti Pacifique 2017
Éditeur
Arcalis
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Crépuscule des vieux

Les chroniques de Tahiti Pacifique 2017

Arcalis

Offres

  • AideEAN13 : 9782490225002
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    3.99
**Des articles instructifs et passionnés sur la Polynésie française, réunis en
un seul ouvrage.**

Boris-Alexandre Spasov se définit comme un humaniste, ce que ses articles
tendent à prouver. Son paradigme, il nous le fait vivre et découvrir dans les
écrits qu’il consacre à la Polynésie française, mais aussi aux pays qui
entourent ce bout de France. D’Est en Ouest, du Chili ou des États-Unis à la
Chine, en passant par les micros-États tels les Îles Mariannes ou Guam,
l’auteur vient rappeler leur histoire, mais aussi apporter un éclairage sur
leur économie, leurs populations... et ainsi contribuer à ce que les lecteurs
polynésiens appréhendent un peu mieux leur environnement.

**L'auteur, en humaniste convaincu, nous éclaire sur la situation tant
économique que géopolitique d'une région du monde qu'il affectionne tant.**

EXTRAIT

**Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes**

**«Là où il y a une volonté il y a un chemin»,
Churchill**

La Polynésie française, constituée de cinq archipels, est devenue une
collectivité autonome de la République française. Les dernières
revendications, notamment celles de l’archipel des Marquises, font réagir
certains politiques qui proposent « Les États fédérés de la Polynésie ».
Au début était le droit des peuples. Ce droit est un peu passé à la trappe, au
profit des droits de l’homme au sens traditionnel du terme. Les droits des
peuples
doivent passer avant les droits de l’homme, sinon les droits de l’homme ne
peuvent pas se développer. Malgré cela, ce sont les droits de l’homme qui ont
d’abord été consignés dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
du 26 août 1789.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Diplômé du Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris, **Boris
Alexandre Spasov** a été directeur délégué de Radio Caraïbes Internationale.
Homme de terrain passionné, il se situe loin des idéologies de salon et des
attitudes de convenance. Il n’hésite pas à prendre position, toujours en
faveur de ceux qu’il estime victimes d’un système, quitte à s’attirer
certaines antipathies. Aider à faire entendre la voix des pêcheurs marquisiens
contre un projet de pêche industrielle ou celle d’une partie de la population
de Makatea contre l’extraction de phosphate est pour lui un acte militant, en
symbiose avec ses convictions.
S'identifier pour envoyer des commentaires.