2, Deuxième stasimon, accueil d'Agamemnon, troisième stasimon, dernier stasimon, Agamemnon 2, L'Agamemnon d'Eschyle
EAN13
9782859392055
ISBN
978-2-85939-205-5
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
Cahiers de philologie
Nombre de pages
382
Dimensions
16 x 16 cm
Poids
644 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

2, Deuxième stasimon, accueil d'Agamemnon, troisième stasimon, dernier stasimon - Agamemnon 2

L'Agamemnon d'Eschyle

Presses Universitaires du Septentrion

Cahiers de philologie

Indisponible
La série de volumes que nous publions sur l'Agamemnon proposera l'édition, la traduction et le commentaire détaillé de l'ensemble de la pièce. La décision de regrouper l'étude des seules parties lyriques, accompagnées du Prologue, dans les deux premiers repose sur l'idée, qui s'est imposée au cours de l'étude, que l'unité de l'oeuvre résidait moins dans une intrigue culminant avec la mort du héros que dans le lent processus d'interrogation et de réflexion qui amène la Choeur à en prévoir l'imminence et à la comprendre avant qu'elle n'ait lieu. L'oscillation permanente du chant entre un mouvement de recul devant l'avenir prédit ou pressenti et la volonté de saisir définitivement le sens des évènements au moyen de concepts généraux, fait de la parole lyrique du choeur une instance par elle-même dramatique. Les personnages se réclament, pour réaliser leurs buts particuliers, des valeurs que le Choeur a, de son côté, déjà analysées. La malédiction familiale qui les lie ne s'impose pas au drame du dehors mais traduit, en termes concrets, la régularité négative du droit, telle que le Choeur l'a définie dans son chant. On est donc, avec cette prédominance du lyrisme dans l'Agamemnon, confronté à un type particulier de tragédie, ouvrant sur une définition nouvelle du tragique. Le sens de l'oeuvre ne pouvait être reconstruit qu'à travers le déchiffrement précis des étapes discontinues de la réflexion lyrique.Le commentaire s'attache en même temps à montrer comment, sur un objet aussi problématique, s'est constituée une tradition scientifique, autant au sujet des questions générales, comme la signification de l'oeuvre, le rôle du choeur ou la décision d'Agamemnon, que pour l'établissement du sens des phrases. Dans chaque cas, l'histoire du problème est retracée, de manière que la nature des opérations qui ont conduit aux interprétations discutées soit explicitée.L'étude se veut ouverte à deux types de lecture. Si le commentaire fait une large place à la discussion philologique, une longue introduction sur le sens de la tragédie ("la dissonance lyrique"), les traductions, des résumés expliquant le déroulement des strophes, et des "Commentaires généraux" qui reprennent les résultats de l'analyse du détail pour les relier à l'interprétation de l'ensemble, permettent un accès plus direct et moins technique au texte.
S'identifier pour envoyer des commentaires.