NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Eaux-fortes
EAN13
9782720214790
ISBN
978-2-7202-1479-0
Éditeur
Pauvert
Date de publication
Collection
LITTERATURE FRA
Nombre de pages
132
Dimensions
21 x 13 cm
Poids
190 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« J'ai baisé avec le Mort . Pourquoi dire du vieux qu'il est mort alors qu'il ne l'est pas tout à fait ? Pas tout à fait encore. Je veux qu'il crève. Parce que je ne veux plus de lui. Plus ses doigts dans mon sexe, plus ses pleurs quand je jouis. » Après s'être perdue dans l'exploration de la chair, une jeune femme entreprend de tuer ses démons. Le Mort, Grand D. : deux charognards prêts à tuer, pour le plaisir de leur sexe réjoui par cette image d'un corps capable de souffrir sans fin. Après l'enfer, elle leur assène à présent les mots de sa renaissance, non pour se venger, mais pour sauver sa peau. Cette peau trop longtemps anesthésiée par la douleur, et à qui même la douceur de petit a ., le petit dernier, ne suffit plus. Après la démesure de la violence et l'humiliation, Marie, enfin déculpabilisée, revient à la vie. « C'en est fini de la baise sociale. Timidement, je refuse. L'homme se reprend, c'est de l'amour que je veux te donner, de l'amour, petite fille. » Dans une écriture incisive, directe et efficace, sans compromission ni pour soi ni pour l'autre, Marie L. met à jour la part d'ombre de ses bourreaux pour s'arracher à eux. Marie L. a trente-quatre ans. Elle a notamment publié Confessée (Climats, 1996), Petite Mort (éditions Blanche, 1998), Noli me tangere (La Musardine, 2001) et Bloody Marie (Alixe, 2001), recueil d'autoportraits photo-graphiques d'une rare violence.
S'identifier pour envoyer des commentaires.