NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Comme une rivière bleue. Paris 1871
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
L'arbalète/Gallimard
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comme une rivière bleue. Paris 1871

Gallimard

L'arbalète/Gallimard

Offres

  • AideEAN13 : 9782072741371
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

  • AideEAN13 : 9782072741388
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

Autre version disponible

"Personne ne se souvient de leurs noms, mais je vais vous dire un ou deux mots
de cette passementière qui toute sa courte vie souffrit tellement des dents,
de ce marchand de produits chimiques de Saint-Paul que seules de grandes
quantités de vin rouge consolaient, de ce menuisier qui sculptait de petits
jouets en bois pour l’enfant qu’il attendait, de ce cordonnier qui se
souvenait de ce geste touchant, sa femme relevant ses cheveux, elle était
morte pendant le siège, de cette tourneuse qui aurait voulu être institutrice,
de cette brocheuse qui avait un carnet dans lequel elle notait ce qu’elle
faisait ou pensait…"  Une petite foule de personnages, Marthe, Paul, Maria,
Floriss… vivent, aiment, espèrent, travaillent, écrivent, se battent, enfermés
dans Paris, pendant les soixante-douze jours qu’a duré la Commune. Comme une
rivière bleue est leur histoire, vécue nuit et jour, à travers les fêtes, les
concerts, les débats fiévreux, à l’Hôtel de Ville, à la barrière d’Enfer, au
Château-d’Eau, sur les fortifications, dans ce Paris de 1871 qui est encore le
nôtre.À l’aide de journaux inconnus, de l’état civil et de ses failles, de
livres de témoins, le roman de Michèle Audin nous entraîne dans la ville
assiégée, derrière quelques-uns des obscurs qui fabriquent cette "révolution
qui passe tranquille et belle comme une rivière bleue".
S'identifier pour envoyer des commentaires.