NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Impertinente ostéopathie, Comprendre ses possibilités et ses limites
Éditeur
Mardaga
Date de publication
Nombre de pages
176
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Impertinente ostéopathie

Comprendre ses possibilités et ses limites

Mardaga

Offres

  • AideEAN13 : 9782804703417
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    14.99

  • AideEAN13 : 9782804703417
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    14.99

Autre version disponible

**Un outil pour appréhender l’ostéopathie sans a priori.**

La pratique de l’ostéopathie repose aujourd’hui sur des hypothèses
biomécaniques ou neurophysiologiques susceptibles d’être vérifiées
scientifiquement. Et pourtant, si une partie des praticiens s’inscrit dans une
démarche scientifique, une autre partie continue à suivre la théorie
fondatrice, telle qu’elle a été imaginée au XIXe siècle.

Après avoir analysé l’histoire de la discipline, l’auteur « ouvre la trousse »
de l’ostéopathe et décrit les différentes techniques thérapeutiques dont il
dispose, celles qui « craquent » et les autres, ainsi que le raisonnement qui
sous-tend chaque intervention.

Tout au long de l’ouvrage, il souligne que pour être reconnue comme une
discipline rigoureuse et respectable, l’ostéopathie doit se soumettre à une
véritable critique scientifique.
**
Cet ouvrage de référence décrit l’ostéopathie moderne, la compare à celle des
origines et propose une réflexion sur la reconnaissance scientifique à
laquelle cette discipline aspire.**

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

[Cet ouvrage] aide les autres professionnels de la santé à mieux comprendre le
rôle de l’ostéopathe. - **_Daily Science_**

À PROPOS DE L’AUTEUR

**Yves Lepers** est ostéopathe. Il détient aussi une licence en
kinésithérapie et un doctorat en philosophie. Il a été directeur pédagogique
de l’Institut William Gardner Sutherland à Paris et est actuellement
professeur à l’Université libre de Bruxelles (Faculté des Sciences de la
Motricité). Il participe à la Chambre d’ostéopathie du ministère belge de la
Santé publique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.