NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Le miroir et la scène. Ce que peut la représentation politique, Ce que peut la représentation politique
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
La Couleur des idées
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le miroir et la scène. Ce que peut la représentation politique

Ce que peut la représentation politique

Le Seuil

La Couleur des idées

Offres

  • AideEAN13 : 9782021182156
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    13.99

  • AideEAN13 : 9782021182149
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    13.99

Autre version disponible

Prenant, en philosophe, le contre-pied d'une approche qui reduit la notion de
" representation " a sa dimension juridico-politique, Myriam Revault
d'Allonnes revient a ses deux sources originelles : la peinture et le theatre.
Elle interroge la façon dont, jusqu'a aujourd'hui, ces inspirations
divergentes travaillent souterrainement les debats autour de la representation
politique, de ses manques ou de son inadequation.

Au terme de l'exploration, surprise : il apparait que les troubles de la
representation politique moderne sont lies a la nature meme de notre etre-en-
commun. Car ce qui desormais fait lien ne peut se donner que de maniere
paradoxale, dans la non-coincidence a soi et l'epreuve de la separation. C'est
donc une illusion de penser que la representation est susceptible de " figurer
" la realite de maniere transparente ou adequate. D'autres voies s'offrent
toutefois aux citoyens pour _se_ repr esenter et porter au jour les _capacit
es_ qui redessinent la nature du lien representatif - autant de nouvelles
perspectives qui inscrivent la representation sous le signe de la re-
figuration au lieu de la renvoyer a l'impossible figuration d'un commun qui,
sans cesse, se derobe.



Myriam Revault d'Allonnes est philosophe, professeur emerite des universites a
l'École pratique des hautes etudes et chercheur associe au CEVIPOF. Elle a
notamment publie, au Seuil, _Le Pouvoir des commencements. Essai sur l'autorit
e_ (2006), _L'Homme compassionnel_ (2008), _Pourquoi nous n'aimons pas la d
emocratie _(2010) et _La Crise sans fin. Essai sur l'exp erience moderne du
temps_ (2012).
S'identifier pour envoyer des commentaires.