L'invention du Représentant de la Planète 8
EAN13
9782370490766
Éditeur
La Volte
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'invention du Représentant de la Planète 8

La Volte

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782370490766
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    10.99

Autre version disponible

La Planète 8 est un petit miracle d’harmonie. Créée par le puissant empire
Canopus, elle jouit d’un climat aussi charmant que ses habitants, lesquels
vivent des jours paisibles au cœur d’une nature des plus fertiles. Jusqu’à
l’apparition des premiers flocons de neige. Jusqu’à ce froid d’autant plus
mordant que rien n’aurait pu l’anticiper. Dès lors, la Planète 8 ne sera plus
jamais la même ; confrontées à l’inexorable refroidissement de leurs terres,
les populations entament la construction d’un gigantesque Mur censé les
protéger de l’hiver qui progresse depuis les pôles. Doeg en est l’un des
Représentants, en liaison avec le délégué canopéen Johor. Sous ses yeux
s’entament les transitions sociales, alimentaires, architecturales,
indispensables à l’évolution de leurs communautés : face à la glace, à ce
blanc mortel, toute créature doit s’adapter, survivre, ou bien mourir. Mais le
sacrifice de soi est-il forcément le prix à payer pour dépasser les frontières
de son être ? C’est ce long et douloureux apprentissage que relate Doeg, celui
d’un peuple qui voit son monde basculer et les mutations s’imposer, jusqu’à un
avenir que seul un représentant de Canopus pouvait concevoir. Quatrième tome
du cycle « Canopus dans Argo : Archives » dont les trois premiers ont été
publié à la Volte, L’Invention du Représentant de la Planète 8 a recueilli
nombre de suffrages lors de sa parution. Tour à tour « métaphore de notre
époque décrite dans sa forme la plus extrême » (The Guardian), porteur d’une
valeur « hautement biblique et universelle » (The Daily Telegraph) ou «
thriller écologique », il laisse le New York Times ébahi : « The Making is
splendid… like wow ! » C’est que l’ouvrage emprunte à de nombreux genres –
l’allégorie, la fable, la fantasy futuriste, le documentaire – en plus d’être
profondément inspiré par le voyage de Scott en Antarctique, qui avait fasciné
Doris Lessing. Doué d’une poésie aussi belle que terrifiante, cette poignante
histoire de résilience glace les sangs et réchauffe le cœur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.