Hommage à Jacques Lacarrière

Hommage à Jacques Lacarrière

A l'occasion des 10 ans de la disparition de Jacques Lacarrière, focus sur l'oeuvre d'un auteur inclassable, traducteur, poète, penseur, voyageur infatigable et chantre de la Grèce.

21,00

Qu’aurait pensé La Bruyère du téléphone portable ? Comment Rimbaud, Nerval ou Baudelaire auraient décrit les raffineries qui jalonnent nos autoroutes ? Familier de la Grèce et de l’Orient, Jacques Lacarrière a poursuivi son itinérance dans notre Occident contemporain, en portant un regard singulier sur les innovations qui ont envahi notre quotidien.

Avec finesse et humour, il révèle la beauté cachée des lieux ou des objets a priori les moins poétiques — supermarchés, aéroports, smartphones, etc. —, pour peu que l’on change son regard. Ainsi en est-il de ces grues gigantesques emmanchées d’un long cou, qui n’ont rien à envier aux animaux des fables de notre enfance.

Douze textes inédits, formant la seconde partie, et une préface de l’ethnologue Pascal Dibie, prolongent cet inventaire poétique. « L’infini est en nous », conclut Jacques Lacarrière : avec l’aide des mythes et
symboles qui peuplent notre imaginaire, nous pouvons aborder allègrement les apparentes incongruités de la modernité.


Chemin faisant, mille kilomètres à pied à travers la France

mille kilomètres à pied à travers la France

Fayard

20,30

" Rien ne me paraît plus nécessaire aujourd'hui que de découvrir ou redécouvrir nos paysages et nos villages en prenant le temps de le faire. Savoir retrouver les saisons, les aubes et les crépuscules, l'amitié des animaux et même des insectes, le regard d'un inconnu qui vous reconnaît sur le seuil de son rêve. La marche seule permet cela. Cheminer, musarder, s'arrêter où l'on veut, écouter, attendre, observer. Alors, chaque jour est différent du précédent, comme l'est chaque visage, chaque chemin. " Ce livre n'est pas un guide pédestre de la France, mais une invitation au vrai voyage, le journal d'un errant heureux, des Vosges jusqu'aux Corbières, au coeur d'un temps retrouvé. Car marcher, c'est aussi rencontrer d'autres personnes et réapprendre une autre façon de vivre. C'est découvrir notre histoire sur le grand portulan des chemins. Je ne souhaite rien d'autre, par ce livre, que de redonner le goût des herbes et des sentiers, le besoin de musarder dans l'imprévu, pour retrouver nos racines perdues dans le grand message des horizons. " J. L.


entretiens avec jacques lacariere
25,00

Pour Jacques Lacarrière, écrivain et amoureux de la Grèce ancienne et moderne, le voyage était mouvement à la fois en soi-même et vers les autres. Emerveillé par le monde, ce passeur de connaissances a eu à coeur de mettre son insatiable curiosité au service d'une meilleure compréhension de notre époque.

Accompagnés d'un livret illustré de 16 pages, ces deux CD reprennent des entretiens donnés à la Radio Suisse Romande entre 1960 et 1992. Jacques Lacarrière nous emmène en Grèce, en France, en Egypte et nous permet de remonter les siècles aux sources de la culture classique et du christianisme.


A l'orée du pays fertile
20,50

Celui qui chemine au creux de cette anthologie le comprend aussitôt : le tempérament nomade de son auteur imprime à cette poésie le caractère de l'éphémère, du fugitif. Les figures mythologiques, qu'elles soient argonautes, centaures, néréides ou gorgones, affluent sous la bannière de l'Immémorial Orphée - figure éternelle du poète. La contemplation des paysages, qui offre au langage ses états singuliers, cède devant le récit épique des batailles de l'Aurige, ce conducteur de char dont on retrouva la statue à Delphes. Le cri d'Icare tombant dans la mer résonne comme le cri originel de tout être humain. Cette poésie se situe entre un monde de nature et un monde par-delà la nature, empreint de mythe. De chaque mot, de chaque image, se dégage une sagesse infinie, loin de la contingence des époques, légère comme le nuage et solide comme le minéral. Car les éléments - eau, vent, feu, terre - sont partout présents, seules forces à l'épreuve du temps. Ces poèmes apparaissent donc, selon les termes de l'auteur lui-même, « bucoliques, agraires, forestiers, telluriques, aériens, nébuleux ou céréaliers. » Ils font parvenir jusqu'à nous la voix tout à fait singulière d'un bel esprit, généreux et rêveur.


Jacques Lacarrière, passeur pour notre temps

Florence M.-Forsythe

Le Passeur

18,90

Un portrait sensible de Jacques Lacarrière, voyageur insatiable, épris de nature, curieux du monde et des hommes. Et une promenade sur les itinéraires personnels de ce merveilleux humaniste.