Soyez imprudents les enfants

Soyez imprudents les enfants

Ovaldé, Véronique

Flammarion

  • par (Libraire)
    26 septembre 2016

    Formule magique, précepte ou injonction, "Soyez imprudents les enfants" est un roman généalogique puissant ou l'ennui de l'enfance promet d'être balayé par le tumulte de la vie.
    Une fois de plus, Véronique Ovaldé fait le pari de l'adolescence comme le théâtre de tous les possibles ou se joue le destin d'Atanasia Bartolome.


  • 17 septembre 2016

    A treize ans, Atanasia Bartolome découvre lors d’une sortie scolaire un tableau qui l’émeut profondément. Celle pour qui "juste avant cette exposition tout était immobile et pétrifié" veut en savoir plus sur le peintre Roberto Diaz Uribe qui semble d’être volatilisé depuis plusieurs années. Après avoir contemplé ce tableau, la vie d'Atanasia se focalise sur ce peintre. Si le nom du peintre semble tabou pour ses parents, à dix-huit ans elle part à Paris pour étudier où un professeur d’origine russe s’intéresse de très près à Roberto Diaz Uribe.

    Indéniablement, on retrouve dans ce roman l’écriture singulière de Véronique Olvadé. Enchanteresse, fantasque où elle déploie une narration qui passe aisément de "je" à "elle".
    La quête d’Anastasia nous entraine sur les traces de la mission Voulet-Chanoine au Tchad ou encore au Brésil. Car sa recherche a dépassé son but initial et elle remonte les branches familiales.
    Un récit émaillé de digressions qui bout à bout se rejoignent, une ambiance qui oscille entre réalité et fable, un univers où l'art et l'imprudence comptent avec des personnages féminins souvent hauts en couleurs.
    Mais trop souvent, je me suis retrouvée perdue en me demandant où l'auteure voulait me conduire.
    Et même si la fin m’a permise de me raccrocher à l'histoire, c’est une lecture manquée pour moi.

    "L'exposition qui fut à Bilbao, l'un des événements de ce mois juin 1983 fut considérée par beaucoup comme une provocation. Elle s'intitulait Mon corps mis à nu. Elle disait en effet qu'on pouvait de nouveau monter en Espagne les corps, la chair, leur beauté et leur effondrement et qu'on allait mettre de côté les tableaux tauromachiques. Elle présentait des toiles de Schiele, Bacon, Freud, Picasso et une toile monumentale de Roberto Diaz Uribe.
    J'avais treize ans.
    Je ne connaissais rien à rien. Seulement le temps long de la dictature, sa queue de comète, et la mémoire tronquée."


  • par (Libraire)
    15 septembre 2016

    3avant mes treize ans, il n'a avait rien."

    Récit initiatique de la jeune Atanasia Bartolome, qui, après une visite au musée, va tomber amoureuse de l'œuvre du peintre Diaz Uribe et qui cherchera par tous les moyens à retrouver ce personnage mystérieux, disparu depuis plusieurs années... Cette quête est entrecoupée de plusieurs récits sur la famille Bartolome et certains de ces ancêtres.
    L'auteur décrit avec justesse les états d'âmes d'une adolescente fantasque, qui essaie par tous les moyens d'échapper à sa famille, mais qui sera irrémédiablement rattrapée par elle...


  • par (Libraire)
    8 septembre 2016

    A la recherche de Robert Diaz Uribe

    En admirable conteuse, Véronique Ovaldé, nous offre un très beau roman sur l'émancipation des femmes. une aventure qui commence à Bilbao, au musée des Beaux Arts. Atanasia, jeune fille de 13 ans est subjuguée par un tableau de femme nue, peint par Robert Diaz Uribe. Elle n'aura de cesse de rechercher cet artiste mystérieux. Elle découvrira qu'il fait partie de son passé familial. Sa quête ne s'arrêtera pas là. Passionnant.


  • par (Libraire)
    5 septembre 2016

    Follement romanesque

    Atanasia, jeune femme basque, part à la recherche de son oncle mystérieux devenu un peintre légendaire. Remontant la lignée familiale, on découvre toute une série de personnages qui à travers le temps ont été imprudents, ont rêvé, ont cherché à mettre le monde en mouvement pour le bien d'autrui. Ingénieux, inspiré, follement romanesque, à la construction stimulante et aux incises percutantes, ce nouveau roman de Véronique Ovaldé est celui d'une styliste hors-pair dont l'écriture énergique donne vie aux êtres et au monde. Manuel.


  • par (Libraire)
    25 août 2016

    Une formidable saga familiale

    La vie de la jeune Atanasia Bartolome se trouve chamboulée par la découverte d’un artiste au musée de Bilbao. Mais qui est Roberto Diaz Uribe ? Quel lien unit ce peintre et notre héroïne ?
    Histoire d’une fascination, histoire d’une jeune femme en quête de liberté et de ses origines…
    Une formidable saga familiale !