La Petite Menteuse

Pascale Robert-Diard

L'Iconoclaste

  • Conseillé par (Libraire)
    23 novembre 2022

    Alice, avocate s'apprête à représenter Lisa, victime d'un viol cinq auparavant, au procès en appel qui va à nouveau l'opposer à son agresseur. L'affaire semble pliée d'avance mais Lisa révèle qu'elle a menti. Reste à Alice de convaincre les jurés que, malgré le mensonge proféré, Lisa reste une victime. Un roman pertinent sur les notions de mensonge et de vérité qui pointe les faiblesses des protagonistes : justice, proches, témoins.


  • Conseillé par (Libraire)
    17 novembre 2022

    Un énorme coup de coeur !

    Lisa, une adolescente de quinze ans, accuse Marco, un ouvrier qui travaillait chez eux, de l'avoir violée. Soutenue par ses parents, professeurs et amis, celui-ci est condamné et incarcéré. Des années plus tard et à présent majeure, Lisa vient à la rencontre d'Alice Keridreux. Elle souhaite changer d'avocat et c'est elle qu'elle veut à ses côtés. La raison ? Elle souhaite être défendue par une femme. Alice, au départ peu intéressée par le dossier, à priori banal pour elle, va finalement se retrouver au cœur d'une affaire inhabituelle. En effet, lorsque la jeune femme lui avoue avoir menti sur son viol, elle tombe des nues. A l'apogée du mouvement #MeToo, cette révélation bouleverse, choque et révolte. Mais qu'y a-t-il bien pu se passer pour que Lisa en arrive là ? Pourquoi a-t-elle accusé cet homme des années plus tôt ? Que se passait-il dans sa vie à ce moment-là ? C'est avec maîtrise et finesse que Pascale Robert-Diard nous expose toute la subtilité du statut de victime au travers de personnages complexes et réalistes. Un roman de deux cents pages qui nous laisse abasourdi ! Une révélation !


  • Conseillé par (Libraire)
    4 novembre 2022

    Glaçant

    Lisa force la main à une avocate pour la défendre, et pour cause.

    Si les parents, l’administration, la Justice se sont accommodés d’une histoire simple à boucler, Lisa ne peut pas se résoudre à laisser condamner un « presque » innocent.
    Une histoire classique ? Pas du tout. Comment à partir d’une supputation prononcée par une maman bienveillante, une jeune adolescente a pu construire le mensonge parfait ?

    Comment la pornographie en libre-service a conduit des collégiens peu encadrés, dont les parents sont largués à sournoisement commettre des actes dévastateurs ?

    Dans ce tribunal ou plane l’erreur judiciaire, on est mal à l’aise car le coupable est pluriel. Une plaidoirie à couper le souffle !

    Un récit tumultueux et grinçant invitant le lecteur à bien appréhender la complexité pour les tribunaux à entendre la parole des victimes.


  • Conseillé par (Libraire)
    31 octobre 2022

    Une toute jeune fille, l-Lisa, accuse de viol un ouvrier venu faire des travaux dans la maison familiale. Après une enquête rapide et incomplète, il est jugé par une cour d'assises. L'avocat n'a aucun mal à la faire condamner à dix ans de prison.

    Quand l'accusé fait appel du jugement, Lisa est devenue majeure et choisit, contre l'avis de ses parents, d'être défendue par une femme. Elle demande à Alice Keridreux de reprendre son dossier et de la défendre. Lisa avoue à son avocate qu'elle a menti, que l'homme qui est en prison depuis des années ne l'a pas violée.
    Pascale Robert-Diard nous entraîne dans les méandres d'un procès d'assises. On prend connaissance de procès-verbaux, de portraits psychologiques, de plaidoiries, on scrute le jury avec ses yeux.
    Lisa a menti parce qu'elle ne voulait pas être "la petite salope" de son collège. Parce qu'en accusant l'homme, elle savait qu'on la laisserait tranquille. Après #MeToo, on comprend que son choix va lui conférer une forme de respectabilité, de protection.
    Mais ce qui fait l'intérêt du livre, c'est le doute. Le premier avocat n'a pas douté et un innocent a été condamné. L'apparence a convaincu de la culpabilité, une apparence qui n'a pas été questionnée. Ainsi va-t-on à l'erreur judiciaire.
    L'avocate de Lisa n'a pas été épargnée par le doute. Elle a réfléchi, cherché la vérité des faits, les raisons du mensonge, mesuré la maturité que n'avait pas Lisa cinq années plus tôt. Puis elle a décidé de défendre "la petite salope".
    Pascale Robert-Diard est chroniqueuse judiciaire au journal Le Monde, connaissant bien le monde qu'elle évoque dans ce roman, elle démontre que la justice est fragile.


  • Conseillé par (Libraire)
    21 octobre 2022

    Il avait tout du coupable idéal. Elle avait 15 ans et renvoyait l’image d’une adolescente sans problèmes. Aussi, lorsque Lisa accuse Marco de viol, celui-ci est envoyé en prison. Des années plus tard, c’est une Lisa déterminée que l’on retrouve chez une avocate. Son souhait : qu’un nouveau procès soit ouvert, afin qu’elle y révèle son mensonge et ce qui l’a amené à le commettre.
    Un très bel ouvrage, qui pose un regard nouveau sur une thématique d’actualité (violences faites aux femmes, #MeToo…) ainsi que sur des thématiques plus universelles et intemporelles (la justice, la gestion de la pression, les mensonges…). Avec concision et précision, l’autrice nous propose un récit réaliste, où le lecteur est invité à remonter le cours du temps, aux côtés d’une avocate décidée à faire la lumière sur cette affaire et ses fondements.


  • Conseillé par
    20 octobre 2022

    Quant tout est dépassé....

    On est pas sérieux quand on a 15 ans…..a-t-on tendance à dire….mais l’adolescence n’est pas que bande de copains, fêtes, rébellion avec les parents.
    C’est aussi une période compliquée à appréhender pour les jeunes filles dont certaines deviennent femmes rapidement.

    Les début de la sexualité, le harcèlement, la honte….et très vite, tout peut basculer.
    C’est ce qui arrive à Lisa, qui va injustement faire condamner un homme pour viol afin de se sortir d’une situation qu’elle ne peut pas maîtriser.

    Les rouages de la justice, se mettent en route et plus rien ne peut les arrêter.
    C’est le récit courageux d’une jeune femme qui décide d’affronter la vérité, épaulé par une avocate, qui a le périlleux devoir de l’aider sans la juger.

    La parole s’est enfin libérée et il ne faut pas tout remettre en question.
    Un roman sobre, utile, qui fait réfléchir sur les implications de chacun, les réseaux sociaux…. l’époque.
    A lire, vraiment.


  • Conseillé par (Libraire)
    4 octobre 2022

    Le doute

    La Petite menteuse est le 1er roman de Pascale Robert-Diard, journaliste au Monde où elle tient la chronique judiciaire depuis 20 ans.

    Alice est une avocate expérimentée qui vit une période de doute professionnel lorsqu'elle est contactée par Lisa, jeune femme de 20 ans, pour être défendue lors du procès en appel. Adolescente elle a accusé de viol un ouvrier qui travaillait dans la maison de famille.
    Ce roman questionne sur l'adolescence, la féminité, le fonctionnement de la justice. Avec une vraie tension dramatique, il aborde la complexité de nos vies, sans jugement hâtif, et cela fait du bien.

    Vanessa


  • Conseillé par (Libraire)
    30 septembre 2022

    Un récit plus vrai que nature et passionnant !

    Pascale Robert-Diard est chroniqueuse judiciaire au Monde depuis vingt ans. Et grâce à son talent et son expérience, nous plongeons avec elle dans le milieu de la justice, des avocats et de leurs clients.

    Lisa, 15 ans, est une jeune fille comme les autres quand elle avoue à ses proches, à tout son entourage, qu’on lui a fait du mal et qu’on a abusé d’elle. S’ensuit une longue et douloureuse enquête au terme de laquelle un homme sera arrêté et condamné à 10 ans de prison.
    Des années plus tard, Lisa est maintenant une jeune femme quand elle franchit pour la première fois la porte du cabinet de la brillante avocate Alice Keridreux. « Je veux être défendue par une femme. »

    Pour préparer ce procès en appel, les deux femmes vont se parler pendant de longues heures, pendant lesquelles l’avocate tentera d’établir la chronologie des faits. Mais peu à peu vont survenir les questionnements et les doutes …

    Clémence, libraire Charlemagne Fréjus


  • Conseillé par (Libraire)
    16 septembre 2022

    A quinze ans, Lisa a subi un viol. Le responsable présumé est rapidement identifié. Un peintre-platrier possédant déjà un casier judiciaire. Il nie les faits, mais est néanmoins jugé coupable. Condamné à dix ans de prison, il fait aussitôt appel.

    Pour le deuxième procès, Lisa est désormais majeure et ne veut plus de l’avocat choisi précédemment par ses parents. Elle préfère être défendue par une femme et vient trouver Maitre Alice Keridreux, qu’elle a vu discuter avec l’avocat de la défense lors du procès de première instance.

    Alice accepte. Mais la situation va évoluer de façon inattendue.

    Chroniqueuse judiciaire au Monde depuis vingt ans, l’autrice décrit avec pertinence et subtilité le fonctionnement de notre justice, les règles strictes qui la régissent, le rôle de chacun des intervenants, les rituels. Elle nous rappelle aussi à chaque page que la justice est, d’abord, humaine, donc faillible ; que les préjugés, les connivences, les a priori peuvent vite conduire à l’erreur judiciaire. Mais aussi que des débats bien menés permettent aux jurés de se forger une intime conviction en toute indépendance. Par-delà les courants sociétaux du moment, par-delà les vents dominants.

    Une peinture intéressante de notre système judiciaire.


  • Conseillé par (Libraire)
    13 septembre 2022

    Un roman percutant sur l'engrenage de la machine judiciaire et la spirale du mensonge

    Lisa, quinze ans, découvre la sexualité dans un monde d'adolescents sans pitié.

    Un jour, elle accuse un homme de l'avoie violée puis la procédure s'emballe.
    Prise dans une spirale sans possibilité de retour, elle va emmener avec elle Alice, avocate de province.

    Un roman social percutant où les apparences et les conventions sont des murs infranchissables.

    Fabien


  • Conseillé par (Libraire)
    1 septembre 2022

    À l'âge de 15 ans, acculée par une situation qui la dépasse, Lisa accuse Marco de viol et condamne ce coupable idéal à la prison. À l’ère de #MeToo il paraît inconcevable de remettre en cause la parole des victime. Pourtant, La petite menteuse est un roman qui questionne. D’abord sur l’univers brutal et impitoyable du collège, ensuite sur la manière qu’ont les adolescents de gérer leurs émotions, puis sur l’engrenage infernal du mensonge qui semble être le seul moyen d’échapper à la honte. Une chronique judiciaire fictive qui n’enlève rien à la véracité du sujet.


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    Une affaire troublante

    Une accusation, une instruction. Qui croire ?
    Dans les arcanes de l'institution judiciaire, Pascale Robert-Diard nous expose à la cruauté de l'adolescence, aux difficultés des relations familiales et amicales mais surtout aux conséquences du mensonge.
    Une chronique judiciaire prenante qui fait réfléchir.


  • Conseillé par (Libraire)
    30 août 2022

    Haletant !

    Lisa, une adolescente accuse un homme de viol, ce dernier est condamné mais continue à clamer son innocence. Après avoir purgé 6ans de prison, celui-ci fait appel et le procès va bientôt commencer. Lisa devenue jeune adulte décide de changer d'avocate et de revenir sur ses accusations.
    Pourquoi a-t-elle menti? A-t-elle vraiment menti? De quoi, de qui a-t-elle peur?
    Un roman passionnant qui se lit d'une traite !

    #feminisme #justice #erreurjudiciaire #adolescence #mensonge


  • Conseillé par (Libraire)
    27 août 2022

    Une belle découverte

    Voici un roman où l'on est happé du début jusqu'à la fin par cette adolescente qui est victime de la cruauté de ses années collèges.
    On suit le cheminement d'un procès prenant et déstabilisant où l'autrice arrive à nous mettre à la place d'un juré et à nous remettre en question sur notre propre jugement.
    Comment définissons nous une victime?
    Comment en tant qu'avocate plaidoyer une erreur judiciaire?
    Comment une jeune femme va assumer son mensonge?


  • Conseillé par (Libraire)
    26 août 2022

    Alice, avocate reçoit Lisa dans son bureau. La jeune femme lui raconte son histoire. Elle a été victime d'un viol à l'adolescence et le procès en appel approche. Au fil de leurs discussions, Lisa révèle qu'elle a menti et n'a pas été violée par l'homme qu'elle a accusé. C'est un roman complexe mais très intéressant, notamment dans les sujets qu'ils traitent : harcèlement scolaire, mal-être adolescent...


  • Conseillé par (Libraire)
    25 août 2022

    Magistral

    Enorme coup de coeur pour ce roman qui remet en cause tout ce que l'on pense savoir de la justice : que devient la parole des victimes lorsque celle-ci est biaisée ? Un roman déroutant mais terriblement bien mené ! A ne pas rater !


  • Conseillé par
    24 août 2022

    La Petite Menteuse de Pascale Robert-Diard

    Alors que cinq ans auparavant Lisa avait fait condamner un homme pour viol, la jeune femme à présent majeure choisit une nouvelle avocate pour revenir sur sa parole et se rétracter. Mais comment peut-on accepter de nouveaux aveux qui dérangent l'image que l'on s'était faite de cette victime idéale, trop jeune, trop jolie face à un homme nécessairement suspect?

    Ce récit n'est pas tant celui d'une erreur judiciaire que la déconstruction d'une mécanique bien trop huilée lorsque la figure de la victime idéale endort le discernement, que les convictions s'emballent et que les croyances deviennent des certitudes sous l'effet de la parole fictionnelle d'une jeune adolescente que l'on a tellement envie de croire que l'on finit par le faire...

    Qui est victime de qui? Lange accusé à tort? Lisa pour qui le plus simple est de s'enfoncer dans le mensonge au moment où les adultes prêtent attention à sa parole? Les jurés pris au piège de leurs biais cognitifs et pour qui l'aveu d'une jeune femme à présent coupable reste impossible à croire? L'avocate, prise au piège de défendre une petite menteuse?


  • Conseillé par (Libraire)
    22 août 2022

    Page turner

    Un page turner efficace qui nous plonge dans les coulisses du monde judiciaire, dans ses dérives et sa difficulté parfois à déjouer le bien du mal et le vrai du faux !


  • Conseillé par (Libraire)
    20 août 2022

    Il y a cinq ans, le tribunal a envoyé Marco Lange en prison pour viol.
    Le procès en appel arrive... Son accusatrice, Lisa, maintenant majeure, veut se rétracter et choisit une nouvelle avocate. Celle-ci, se consacrant totalement à la défense de Lisa, va nous faire vivre pleinement, et dans ses moindres rouages, ce palpitant procès !


  • Conseillé par (Libraire)
    18 août 2022

    Qui est la victime, qui est l'accusé?
    Quelle est la vérité, la justice peut elle trancher, changer d'avis?
    Un roman magistral sur la machine judiciaire et la recherche de la vérité, la vraie...


  • Conseillé par (Libraire)
    13 août 2022

    La petite menteuse

    Elle est trop jeune, ne sait pas qu'elle va trop loin, et puis, tout le monde la croit alors c'est plus simple de continuer à mentir et d'accuser un innocent. Aujourd'hui Lisa est majeure, elle veut dire la vérité lors du procès en appel.

    Du coup, le coupable devient victime et la victime devient coupable.

    Alors comment préparer la défense d'une victime qui a menti ?

    Laurence