Antoine

Christian Blanchard

Belfond

  • par (Libraire)
    25 juin 2022

    Aussi sombre et puissant que IBOGA, ce roman doté d'un fort accent Giebelien dresse le portrait dans cette France des années 70 d'une enfance souillée, piétinée par une justice qui n'a pas su faire la différence entre victime et bourreau.
    Absolument bouleversant
    Karine


  • 11 juin 2022

    Épreuves de la chair et de l’âme

    1970. Antoine a 12 ans, cohabite avec la violence d’un père alcoolisé et la tendresse d’une mère impuissante. Commettant l’irréparable, il rentre en centre de détention.
    Incluant dans son récit les carnets intimes d’Antoine, Christian Blanchard retrace le parcours infernal de l’adolescent acculé à suivre son instinct et sa propre loi en contre-pied de l’injustice qui le poursuit…Sa vertigineuse métamorphose physique et psychologique est rédigée avec habileté et justesse, d’une écriture poignante décrivant les traumatismes de l’enfance et la spirale qui s’ensuit… Les personnages et leurs actes sont d’un réalisme glaçant.
    Roman noir social bouleversant jusqu’à son terme. A lire d’une traite.

    « J’aimerais protéger l’enfant que j’étais »


  • par (Libraire)
    23 avril 2022

    Souffrances

    Roman noir, thriller et social implacable, aussi efficace que bouleversant sur la violence familiale, la maltraitance envers les enfants, la folie des hommes et celle d'un père à toujours vouloir posséder et anéantir l'enfant et l'épouse qui lui font obstacle. Roman de colères et de violences jamais contenues ni mesurées laissant transparaître la souffrance psychique et la rigidité des comportements sociaux. La peur quotidienne habite et définit les gestes et les comportements de la mère et de l'enfant face au déversement de haines, de soi, des autres. Antoine grandit trop vite, rate les étapes de construction, tente vainement de distinguer le bien du mal, l'amour de la haine et inversement. C'est un roman, ce pourrait être un terrible fait divers sanglant et sordide.