Sous les galets la plage

Pascal Rabaté

Rue de Sèvres

  • Conseillé par (Libraire)
    21 avril 2022

    Romance entre rêve et réalité

    La romance entre une jeune cambrioleuse rebelle et libre et un étudiant bourgeois à l’avenir tout tracé, dans une société guindée, patriarcale et étouffante. Quel prix à payer pour oser rêver de liberté ?


  • Conseillé par (Libraire)
    29 décembre 2021

    La vie d'Albert est bien rangée. Gentil, poli, fils de militaire, il fera la même carrière que papa. Sauf que cet été là, alors qu'il passe la soirée avec ses copains sur la plage, une jeune fille va apparaître et changer sa vie pour toujours. Un dessin sublime pour une histoire tout en finesse et d'une certaine manière, en grâce !

    Pauline


  • Conseillé par
    17 novembre 2021

    Tons doux qui collent parfaitement à l'année, un peu surannés et grands dessins qui font la part belle aux personnages, on est dans une bande dessinée qui parle de liberté, du libre choix et qui met en exergue une citation de Pierre-Joseph Proudhon : "La propriété c'est le vol", tout de suite complétée par celle de "Un inconnu au bataillon" : "Avoir une résidence secondaire, c'est du vol aggravé." Tout un programme. Pas celui que les trois garçons avaient imaginé.

    Un très bel album construit comme un récit initiatique pour Édouard. Les rencontres de cette quinzaine vont l'amener là où il ne pensait pas aller, lui, fils de militaire qui doit intégrer Saint-Cyr pour être officier et assurer la lignée familiale de militaires. Pascal Rabaté avec toute l'humanité qu'il laisse transparaître dans ces ouvrages, la tendresse pour ceux qui ont un chemin pas forcément rectiligne donne le choix à Édouard. Le libre choix, le libre arbitre, pas simple toujours à appliquer surtout lorsqu'on n'y a pas été habitué. L'avenir tout tracé peut faire peur mais rassure. L'aventure et le pas de côté effraient plus sûrement.

    Je finis mon petit laïus en citant la quatrième de couverture et en conseillant très fortement la lecture de ce nouvel album de Pascal Rabaté, très beau, très humain ; tout ce qu'on aime chez lui y est dans cette histoire bien menée.

    "En matière de révolte, aucun de nous ne doit avoir besoin d'ancêtres", André Breton.