Donbass

Benoît Vitkine

Le Livre de poche

  • par (Libraire)
    16 mai 2022

    Apre, sombre et prémonitoire

    Benoit Vitkine est correspondant du Monde à Moscou, lauréat du prestigieux prix Albert Londres pour ses reportages en Ukraine. C'est dire s'il connaît la question du Donbass où il situe son premier roman policier.
    Intituler ce roman « Donbass » dit bien l'intention de l'auteur de se pencher sur le drame que vit cette région d'Ukraine, où des séparatistes déclenché la guerre en 2014, soutenus par le grand voisin russe. En choisissant le roman policier, Vitkine aiguise son regard et durcit le trait. Il situe l'action dans la petite ville d'Avdiïvka, non loin de Donetsk,exactement sur la ligne de front, là où les explosions et les rafales d'armes automatiques semblent ne jamais s'arrêter. La ville est à demi désertée ; ne vivent plus là que quelques vieilles femmes qui refusent de quitter leur maison, et les ouvriers d'un usine de coke qui doit continuer à tourner. Les quelques personnages du roman condensent l'état de déliquescence de cette micro-société : patron tout puissant, fonctionnaires corrompus, soldats à la dérive, trafiquants de tout poil.
    Mais B. Vitkine, en fin connaisseur du monde post-soviétique, ne reste pas à la surface visible des choses. Son héros, Henrik, policier honnête et pétri d'humanité est un ancien de la guerre en Afghanistan. L'affaire sur laquelle il enquête (des meurtres d'enfants) réveille chez lui un traumatisme ancien, qui est aussi le traumatisme de toute une société (et que Svetlana Alexievitch a admirablement décrit dans son livre « Les cercueils de zinc »). Il anonce là les traumatismes à venir de la guerre au Donbass, devenue aujourd'hui la guerre en Ukraine.

    Donbass est un roman âpre, sombre et prémonitoire.

    Jean-Luc


  • Bientôt quatre ans que la guerre s'est installée dans le Donbass, province de l'est ukrainien. Près de la ligne de front, la ville martyre d'Avdiïvka subit le feu impitoyable des séparatistes et de l'armée russe. Sous les bombardements incessants qui ne troublent plus grand monde, la mort s'installe au coeur du quotidien. Mais le meurtre d'un enfant sauvagement poignardé va réveiller les consciences.
    En charge de l'enquête, le colonel Henrik Kavadze va être amené à croiser des vies broyées par un conflit oublié. Veuves, mères éplorées, vétérans traumatisés, les fantômes d'un autre temps qui, sortant de leur tanière, ravivent les plaies d'une autre guerre.


  • 3 juillet 2021

    Noir comme la houille

    Flic lucide et désabusé, le colonel Henrik Kavadze dirige la police d'une petite ville située en zone de guerre, entre Russie et Ukraine post Maïdan. La mort, il la fréquente au quotidien, jusqu'au jour où le meurtre d'un jeune garçon le fait sortir de sa léthargie pour mieux le ramener à ses pires cauchemars...
    Grand reporter au Monde, prix Albert Londres pour une série d'articles sur le conflit entre l'Ukraine et la Russie, Benoît Vitkine restitue de façon précise et réaliste l'ambiance et la psychologie des habitants d'une petite ville située sur la ligne de front. Mêlant avec brio géopolitique et polar classique, il nous entraîne dans un roman noir comme le charbon des mines du Donbass...