NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Buveurs de vent

Buveurs de vent

Franck Bouysse

Albin Michel

  • par (Libraire)
    22 septembre 2020

    Le Gour Noir. La ville appartient à un homme mystérieux et tyrannique. Sous son joug, tout le monde se tait. Pendant ce temps, quatre frères et sœurs grandissent, libres et soudés et font se lever un vent de révolte...
    Franck Bouysse récidive (après le superbe "Né d'aucune femme") avec ce roman noir, magnétique et éblouissant !


  • par (Libraire)
    17 septembre 2020

    Magnifique

    On se délecte de ces buveurs de vent, fraternels et fragiles, dans ce monde vacillant, trop âpre pour ces âmes sensibles, trop violent pour rêver de liberté. Et cette nature puissante, sauvage, que Franck Bouysse sait si bien peindre en noir. Magnifique !


  • par (Libraire)
    14 septembre 2020

    Franck Bouysse frappe à nouveau un grand coup avec ce livre.

    Plongez dans la vie peu ordinaire d'une ville et d'une famille qui vous réserveront bien des surprises.

    Haletant de A à Z !


  • par (Libraire)
    12 septembre 2020

    Franck Bouysse nous plonge dans L'histoire du Gour Noir, de sa découverte par l'homme, de son évolution ainsi que des vies qui y voient le jour...
    Quatre cordes accrochées au viaduc comme des lignes de vie suspendues au dessus du vide qui lui, laisse place aux rêves et aux espoirs... Mais rien n'est jamais aussi simple que de s'abandonner au futur et de s'extraire de la noirceur du présent.

    Une promenade poétique qui nous amène au plus proche de la nature et au plus profond de l'âme humaine.
    Encore une très belle réussite

    Jessy


  • par (Libraire)
    5 septembre 2020

    Fort roman qui prend aux tripes

    Quatre frères et soeur, dans une famille dont la mère très croyante et le père amputé de la jambe par la guerre, vont se débrouiller dans la vallée du Gour. Un tyran, Joyce, domine le village avec son argent et sa centrale électrique qui emploie les villageois. Marc est un grand lecteur, Matthieu parle aux arbres, Luc, un peu simplet, cherche le trésor de Long Silver, et Mabel, rayonnante soeur, travaille au café du village. Cela mènera à une apocalypse et l'auteur nous fait monter le suspense.
    Langue somptueuse et roman qui nous marque !


  • par (Libraire)
    2 septembre 2020

    " Ils inspiraient fort le vent qui montait de la vallée"

    Il était une fois, dans une vallée enclavée,une fratrie.Quatre frères et soeur sous le joug d'un seul homme cruel .Matthieu qui entend penser les arbres , Marc qui lit en cachette. Luc qui sait parler aux animaux, et Mabel, la soeur, si belle et rebelle ! Il y a aussi la mère bigote, le père violent .L'histoire peut commencer.C'est du Noir , du" Noir Bouysse" , dans une langue sublime, à lire !


  • par (Libraire)
    27 août 2020

    Au Gour Noir, le travail est dirigé par un tyran, Joyce. Dans cette vallée perdue, tous vivent dans la peur de cet homme. Une famille vit là, dans cette atmosphère magnétique sous la langue de l'auteur, la solidarité comme ultime défense.
    Avec son talent de conteur, Franck Bouysse signe à nouveau un bijou noir, puissant, porté par une lumière qui perce les nuages au-dessus du viaduc du Gour Noir....


  • par (Libraire)
    26 août 2020

    Magnifique.

    Dans la vallée du Gour Noir, quatre frères et sœurs grandissent. Soudés, inséparables, élevés par des parents distants, mais sous le regard bienveillant d’Elie, leur grand-père. Ce roman s’apparente à une légende, avec ses personnages, bons ou mauvais, magnifiquement incarnés. Franck Bouysse… A lire pour sa plume éblouissante.


  • par (Libraire)
    23 août 2020

    Sublime démesure

    Une nouvelle fresque familiale, grandiose et sublime aux accents poétique et fantastique! Franck Bouysse réussit un nouveau coup de maître, éclatant de grandeur et de force tant littéraire qu'imaginaire. Une fratrie soudée et singulière, une vallée enfermée à l'abri du monde et des regards régie par un pouvoir unique et un despote fou, orgueilleux et dangereux... Il faut absolument découvrir et lire ce roman de démesures humaines, de fulgurances, de rêves entiers où la tyrannie, l'enfermement et la folie côtoient les espoirs de liberté et de révolte. Jusqu'où iront la folie et l'orgueil des hommes?


  • par (Libraire)
    23 août 2020

    Vous n'allez pas vous ennuyer !...
    Accompagnez cette fratrie en survie dans leur monde hostile, laissez vous happer par cette écriture poignante.
    Bouysse ne nous avait pas habitués à autant de personnages en huis clos ! Quelle épaisseur dans ces personnages... tous embarqués vers une fin apocalyptique ...


  • par (Libraire)
    21 août 2020

    Conseillé par Françoise, lectrice de la librairie de Pithiviers

    Quatre enfants dans une famille où le silence et le manque d'amour sont la loi.
    Des ouvriers d'une centrale hydroélectrique exploités par un tyran.
    Le tout dans une nature magnifique et sauvage.
    Les interactions humaines vont permettre à chacun d'évoluer malgré la violence et la domination.
    L'écriture est poétique et magnifique. Des phrases somptueuses que l'on a envie de retenir.
    Très beau livre qui nous emporte vers une fin inattendue.


  • par (Libraire)
    21 août 2020

    Coup de coeur de Laëtitia

    Entre roman noir et western, le nouveau Franck Bouysse campe des personnages hauts en couleur. Tout fait froid dans le dos dans cette histoire : la citée lugubre ; la centrale et son directeur véritable tyran ; le chef de la police, corrompu et sans morale... Quatre frères et soeurs sortent du lot, sublimés par le lien qui les unis et leur amour de la nature qui les entoure. Mais dans cet univers lugubre, qui s'en sortira et comment ?
    Librairie la Promesse de l'Aube


  • par (Libraire)
    21 août 2020

    Glaçant mais magnifique

    Il y a un viaduc. A ce viaduc sont accrochées quatre cordes qui pendent dans le vide. Une pour la soeur et trois pour les frères. Elles ne sont pas là pour se pendre. Elles sont là pour leur donner de la hauteur, leur permettre de quitter par moments le monde du dessous celui de Gour Noir, un site qui porte bien son nom tant rien n’est à espérer dans ce lieu où vivent des femmes et des hommes résignés travaillant aux carrières, ou à la centrale araignée qui dispense la lumière artificielle en utilisant l’eau du barrage. Cela pourrait ressembler à un conte pour enfant mais on est chez Franck Bouysse qui nous a habitué à un univers pesant et lourd. Le mal fois porte le nom de Joyce, tyran local, qui surveille toutes les activités professionnelles et privées sur son territoire dont les rues portent son nom.
    L’écrivain n’a pas son pareil pour décrire la noirceur de l’âme humaine. Dans un espace temps et géographique imaginé, il emprunte à notre époque des évènements récents comme une guerre mondiale, des révoltes ouvrières et crée ainsi un fort sentiment de malaise baignant le lecteur dans une eau emplie de réalité et de fiction. Les pages s’alourdissent au fur et à mesure de la lecture et on sait que les rares moments de bonheur décrits avec une force poétique rare ne font que précéder des instants de violence.
    Ses personnages positifs et attachants ont un seul but, s’extraire de leur condition sociale, religieuse culturelle qui leur a été assignée dès leur naissance. Mabel, la soeur à la beauté irradiante et qui initie dans des pages magnifiques son frère Luc à la sexualité, est une image forte de ce récit, celle qui ose la première défier l’ordre établi par le passé, la tradition et Joyce.
    Franck Bouysse est un formidable conteur qui envoûte le lecteur, le laissant souvent au bord de la route, asphyxié, épuisé mais charmé. Au bord de la route. Ou du viaduc salvateur, celui ou pendent quatre cordes qui ne sont pas faites pour se pendre.

    Eric


  • par (Libraire)
    21 août 2020

    Buveurs de vent, Franck Bouysse

    Dans la vallée du Gour Noir, un homme règle en tyran sur la vallée, l'électricité et les hommes. Dans ce lieu noir et désespéré, les rêves n'y ont pas leur place ; seuls comptent la terre et le sang. Mais quatre enfants vont se faire l'allégorie de la nature : indomptables, résistants, rebelles. Parviendront-ils à s'émanciper face aux plus grands et aux plus puissants ?
    Une histoire aux allures de conte noir sublimée par l'envoûtante écriture de Franck Bouysse.


  • par (Libraire)
    9 août 2020

    Sauvages

    Dans une vallée, à Gour Noir, il y a un village dirigé par un homme, Joyce, tyran mégalo, qui possède un barrage, une centrale hydraulique, des rues à son nom, des sbires à ses ordres. Et puis, il y a une famille. Elie, le grand-père, avec une jambe en moins, sa fille Martha, femme pieuse qui voulait douze enfants, douze apôtres à asseoir à sa table, son mari, Martin, un taiseux qui fréquente souvent le bar l’Amiral et travaille à la centrale. Et leurs 4 enfants : Luc, le simplet qui se prend pour Jim Hawkins de L'île au trésor, Marc, toujours le nez dans les livres, Mathieu, fervent défenseur de la Nature et Mabel, une jeune femme pleinement maîtresse de ses désirs, à la liberté qui dérange. Dans ce roman, il y aura des drames intimes, des drames collectifs, des sentiments exacerbés, des ombres, mais surtout de la littérature avec un grand L, celle faite des mots dont sont constitués les hommes, les paysages. Une aventure magnifique. Franck Bouysse est un explorateur de territoires. Ceux de l'intime, de la littérature, des paysages qui l'ont façonné. Dans ses livres, rien n'est simple mais tout est évident. Chaque mot est choisi avec précision, chaque détail, précieux comme une pierre. Non, un diamant, mais une pierre brute, aux multiples facettes et aspérités. Une pierre sombre d'où émerge la lumière.


  • par (Libraire)
    28 juillet 2020

    L'art de conter, toujours chez Franck Bouysse.

    Une famille, un lieu. 
    Les silences qui pèsent, mais évoquent la profondeur des êtres aussi. 
    Quatre enfants, trois garçons et une fille, beaux absolument, si différents et aimants les uns envers les autres.
    Deux parents qui se comprennent mal, chacun abîmé en soi-même.
    Un vieil homme, père de la mère, témoin actif du devenir en marche.
    Et leurs vies qui se dérèglent, peut-être pour mieux s'ajuster, enfin. 
    Une vallée, une centrale électrique. 
    Des travailleurs à la solde d'un seul propriétaire, prisonnier pour toujours de cette solitude, de n'être devenu que du pouvoir voulu absolu. 
    Un monde où les uns imposent aux autres, de petits privilèges  malfaisants.
    Mais ces autres, qui n'ont bien que peu à perdre deviennent, changent, se rebellent, en accord à ce qu'ils sont. 
    Un récit forgé de poésie, c'est ce à quoi Franck Bouysse nous convie. 
    Il donne à voir les lieux, les êtres fondés du lieu, leur âme à coups de mots comme autant d'entités évanescentes sublimes. 
    Et de lire, on les entend ces mots portés qui emportent tout autant. 
    Et de lire, on se sent d'une commune humanité, celle qui d'instants qui subjuguent, nous fait sortir de la solitude intrinsèque qui nous constitue. 
    Porté de lire, on en reste suspendu.


  • par (Libraire)
    28 juillet 2020

    Quel bonheur de retrouver l'écriture flamboyante de Franck Bouysse ...

    Encensé par les libraires lors de la parution de son précédent roman "Né d'aucune femme", voici un roman tout aussi fabuleux et très attendu par ses lecteurs.

    Le roman s'articule autour de la présence d'une centrale électrique, perdue au milieu d'une vallée et tenue d'une main de fer par Joyce, personnage cruel et paranoïaque. Près de ce lieu vecteur de tous les emplois de la région, vit une fratrie plongée dans les vicissitudes d'un destin tout tracé.

    Mais un drame, orchestré par des personnages tous aussi énigmatiques les uns que les autres, va se dérouler sous nos yeux et nous entraîner loin des sentiers battus.

    Un roman d'une grande intensité.


  • par (Libraire)
    27 juillet 2020

    Après "Né d'aucune femme" qui avait reçu le prix des Libraires 2019, Franck Bouysse confirme toute l'étendue de son talent avec ce nouveau roman.

    Il nous embarque dans un village perdu au milieu de la nature figé en dehors du temps et de la société. A travers l'histoire de la famille Volny, on y découvre des personnages forts, puissants et cabossés qui ont tous comme ambition commune de ne jamais se soumettre dans une ville tenu d'une main de fer par le riche propriétaire de la centrale électrique local.

    Un récit à l'ambiance de western, où des tragédies côtoient des instants d'héroïsme simple.

    Fabien


  • par (Libraire)
    10 juillet 2020

    Une ode à la nature, à la révolte, à la liberté

    Marc, Matthieu, Luc et Mabel, trois frères et une sœur très soudés, sont nés et ont grandi au Gour Noir. Dans cette vallée coupée du monde, tout et tout le monde appartiennent à un même homme, Joyce… Comment échapper à cet endroit ? Comment échapper à un destin déjà tracé ?
    Comme à son habitude, Franck Bouysse nous offre un roman noir servi par une écriture flamboyante, une ode à la nature, à la révolte, à la liberté.