NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

JE NE SUIS PAS UN GAY DE FICTION

Je ne suis pas un gay de fiction

Asahara Naoto

Akata Éditions

  • 29 décembre 2019

    Alors qu'il traîne dans une librairie de Shinjuku, Jun tombe par hasard sur Miura, une de ses camarades de lycée, en train d'acheter un manga estampillé ''boys love''. Plutôt gênée, la jeune fille lui fait promettre de garder le secret. Car si elle aime voir les amours passionnées des homosexuels s'étaler entre les pages de ses livres, elle ne tient pas à ce que cela se sache au lycée. Jun est d'autant plus prompt à promettre qu'il a lui aussi un secret bien gardé : il est gay et entretient une liaison avec un père de famille plus âgé que lui. Et même si Miura clame devant lui son amour inconditionnel pour les gays, Jun n'a pas le courage de se confier à elle. Le seul avec qui il partage tous ses secrets est Fahrenheit, un ami virtuel rencontré sur internet. Ils ont en commun leur homosexualité et leur passion pour le groupe Queen et son chanteur mythique Freddie Mercury. Au lycée, personne ne sait rien, ne se doute même de son attirance pour les hommes et il craint la réaction de ses amis s'ils l'apprenaient. Aussi, quand Miura se rapproche de lui et lui déclare sa flamme, Jun décide de se couler dans le moule en acceptant d'être son petit ami.

    Dans un style moderne, souvent cru, et très explicite, Naoto Asahara raconte le quotidien d'un lycéen gay dans une société japonaise peu encline à accepter la différence. S'il s'épanouit sexuellement dans les bras d'un quadra un brin pervers, sa certitude d'être rejeté si son secret était découvert entraîne un mal être qu'il tente de dissiper en entamant une relation amoureuse avec une de ses camarades. Mais on ne peut forcer sa nature et cette tentative de ''normalité'' est un échec cuisant. Pourtant, Jun rêve de se marier et d'avoir des enfants et s'en veut parfois de n'être attiré que par les hommes. Mais il sait que dans son pays, concrétiser ce rêve passe immanquablement par une relation avec une femme. Alors pourquoi Dieu l'a-t-il crée ainsi ? Pourquoi est-il incapable de ressentir du désir pour une femme ? Pourquoi les gays sont-ils considérés comme des monstres par certains ? Comment réagiraient ses amis s'ils savaient ? Son meilleur ami continuerait-il à le saluer d'une tape sur le sexe sans arrière-pensée ? Sa mère serait-elle déçue ? Horrifiée ? Autant de questions dont il aime discuter avec Fahrenheit son correspondant virtuel, homosexuel comme lui, et comme lui victime d'une société peu tolérante.
    Jun est évidemment touchant et attachant et on compatit sans peine à ses tourments qui en disent long sur le Japon qui tolère une littérature pornographique très explicite mais rejette l'homosexualité, comme d'ailleurs toute forme de différences. Pourtant, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. Les scènes de sexe sont décrites de façon très crues et certaines situations sont dérangeantes (relations entre mineurs et hommes mûrs, désir incestueux, etc.). A réserver à un public averti.