OUVRIR SON COEUR

Ouvrir son coeur

Alexie Morin

Le Quartanier

  • par (Libraire)
    24 août 2019

    Dans le détail

    C'est l'une des merveilles de cette rentrée, le récit sensible et acéré d'une enfance, d'une adolescence en marge, la parole intime d'une jeune fille qui cherche sa place dans le monde, qui cherche à comprendre comment elle voit le monde et comment le monde la voit.

    En courts chapitres tissés de confessions et de doutes, Alexie Morin dépeint les années décisives de son existence, l'école, les boulots d'été, les blessures qui ont fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. "Ouvrir son cœur" parle de cette difficulté à écrire sur sa propre vie, et évidemment, en filigrane, de la difficulté à dire notre propre vie, à nous la représenter entièrement, en dépit de notre mémoire morcelée en milliers d'épisodes parfois insignifiants.
    Livre d'un personnage, c'est aussi le livre d'une époque, les années 90, fourmillant de détails, comme si l'autrice avait eu à cœur de récupérer tout au fond d'elle, de peur qu'ils ne disparaissent, le moindre vêtement, le moindre appareil, la moindre sensation d'autrefois, comme s'il fallait aussi brosser le tableau le plus complet possible afin qu'il se rapproche de la vérité, ajouter des ombres, redessiner les courbes des jours, de la même manière que la jeune Alexie travaille ses dessins sur les bancs de l'école.
    "Ouvrir son cœur", finement, subtilement, raconte tout cela et bien plus : l'amitié d'abord, ce fil fragile et invisible qui unit les enfants et peut se rompre à tout moment ; la colère aussi, qui saisit la narratrice quand l'injustice lui pèse trop ; l'art enfin, les livres, le dessin, la musique, le panthéon adolescent dont on ne mesure pas à quel point il nous construit.
    C'est un récit vrai, un concentré de vie distillé par une voix d'une grande justesse, un roman à côté duquel vous ne devez pas passer.