Les Heures rouges

Les Heures rouges

Leni Zumas

Presses de la Cité

  • par (Libraire)
    1 septembre 2018

    A qui appartient le corps des femmes?
    Quelle est la place pour le désir d'enfants?
    Qu'est ce qu'être mère? Comment s'émanciper?
    Voici des questions auxquelles tentent de répondre les personnages de ce roman chorale.
    Une histoire où les destins se croisent et s'entrecroisent dans une réalité états-unienne future mais pas si éloignée de notre présent.


  • par (Libraire)
    21 août 2018

    Anticipation dystopique

    Alors que les États-Unis viennent d’interdire l’avortement et que la loi « chaque enfant a besoin d’une mère et d’un père » est sur le point d’entrer en application, quatre femmes évoluent dans l’état de l’Oregon. Roberta, la biographe et enseignante célibataire, qui n’a plus que quelques semaines pour tomber enceinte par insémination et qui se passionne pour la vie d’une exploratrice islandaise du XIXème siècle. Susan, l’épouse et mère de deux enfants qui tente de garder la tête hors de l’eau en essayant de donner un autre tournant à sa vie. Mattie, la lycéenne enceinte qui décide d’avorter malgré la loi. Et Gin, la guérisseuse, accusée de sorcellerie pour avoir soigné une femme ! Un roman d’anticipation dystopique à la fois sensible et politique, coup de poing et douceur, alarmant et inspirant...


  • par (Libraire)
    27 juillet 2018

    Les heures rouges ou le destin des femmes

    Ce roman dystopique dans la veine de "La Servante Écarlate" nous livre l'histoire de 4 femmes, 4 narratrices, 4 destins.

    L'épouse, mère de deux enfants mais qui a l'impression d'en avoir trois à cause de son mari souvent irresponsable. Elle aimerait prendre position face à ce gouvernement de plus en plus dur avec les femmes, mais elle n'arrive déjà plus à tenir sa maison comment pourrait-elle s'impliquer ? Elle n'est pas Ro elle, son amie cultivée et vindicative.

    La fille, adoptée dès la naissance, sa mère ne lui a laissé aucun moyen, aucune chance de la connaître un jour. Enceinte de quelques semaines la fille doit prendre une décision : interrompre ou non cette grossesse ? Mais dans cette société de plus en plus stricte le second choix implique l'illégalité et le risque de finir en prison pour homicide. Peut être que la guérisseuse pourra lui venir en aide ?

    La biographe, ou plutôt l'enseignante puisque son livre avance au ralenti en ce moment, n'a plus que deux semaines avant que la nouvelle loi stipulant qu'un enfant, même adopté doit avoir obligatoirement un papa et une maman entre en vigueur. Deux semaines pour que sa tentative d'insémination avec le sperme d'une donneur fonctionne. Elle n'a pas eu la chance de Susan qui à rencontré l'amour à la fac et qui a eu deux enfants. Non, à la place elle a eu un frère junkie et la vie d'une exploratrice polaire à raconter.

    La guérisseuse, vit seule, ou plus précisément loin des Hommes. Le monde extérieur ne l'intéresse pas à l’exception de ses "patientes" qui viennent la consulter elle plutôt que d'aller à l'hôpital. Malheureusement, les villageois ne l'apprécient pas autant et certains la considèrent comme une sorcière. Si seulement elle avait le courage de dévoiler qui elle est vraiment.

    Un très bon roman qui questionne l'évolution ou plutôt le recul de notre société par rapport à certains sujets et à la place des femmes.