Titeuf - Tome 15

Titeuf - Tome 15

Zep

Glénat BD

  • par (Libraire)
    31 août 2017

    Monument

    Suite de notre sélection de rentrée littéraire avec une oeuvre profonde qui fera date, mélange subtil entre la métaphysique païenne de Georges Bataille et l'affranchissement naturel des conventions qu'on retrouve chez Walter Benjamin.
    Quinzième tome d'une oeuvre en perpétuelle construction, océanique et végétale, ce "Titeuf, à fond le slip" frappe dès sa couverture, d'un rose fluo conquérant et son titre, référence assumée au "Par delà le bien et le mal" de Nietzsche.

    D'un point de vue sémantique, on y retrouve, comme auparavant, ce goût de l'auteur pour la multi-ordinalité comme dans cette planche sur l'IVG qui est aussi un pamphlet végétariste (page 7) ou encore cette fulgurante charge contre la théorie du langage universel de Chomsky (page 27).
    On s'amusera aussi, au milieu de cette écrasante débauche d'idées et de pensées complexes, de clins d’œil littéraire plus triviaux comme cette cocasse référence à Shakespeare et à sa lettre perdue de Mantoue (page 25).
    En résumé, cet album poursuit et surpasse l'oeuvre déjà pléthorique de Zep et s'impose comme un monument de la littérature philosophique du XXIe siècle. Dommage que peu de libraires aient le courage de mettre ce genre de titres en rayons. "Trop compliqué", diront-ils. Mais si tout le monde réfléchit de cette manière, et ne vend que ce qui est vendable, alors où ira notre civilisation et notre belle culture ? Je vous le demande !